[Accepté] asef98

Aller en bas

[Accepté] asef98

Message  Achilleus le Dim 9 Aoû - 22:24

Pseudo minecraft.net : asef98
Mon âge: 15 ans
Expérience et votre vision du jeu de rôle :J'ai joué à quelques jeux de rôle. Sinon ma principale expérience a été sur MC-France.
Quelques mots sur moi : Je m'appelle Achille, je vais entrer en troisième et suis le frère de Théodôros.

Informations sur le personnage

Nom : Achilleus
Âge : 29
Taille : Dans  la moyenne
Corpulence : Légèrement plus fort que la moyenne
Métier : Mineur

Portrait du personnage

Il est plus fort que la moyenne ce qui fait que dans une foule il est facilement repérable. Son visage est généralement dissimulé et il a un don pour se déguiser. Il n'est pas capable de se faire passer pour quelqu'un d'autre mais peut se rendre méconnaissable même pour ses proches. Il est capable de survivre dans des conditions difficiles grâce à son intelligence et sa force.



Il vient d'un lieu dur ce qui le rend très économe mais il a un tempérament qui fait qu'il est presque toujours écouté et que sa voix l'emporte généralement. Sa tenue est très rigide, il suit un code de l'honneur très sévère, propre à la classe aristocratique, qui fait qu'il n'oubliera jamais une offense. Il n'en reste pas moins sage et juste. Très opportuniste, il sait profiter des occasions dans le bon comme dans le mauvais sens. Il est très curieux et s'intéresse à tout. Il prévoit toujours tout à l'avance et il ne sait généralement pas quoi faire face à une situation qu'il n'attendait pas.

Récits

Histoire du personnage

 Je naquis dans une famille bourgeoise qui se débarrassa de moi durant mes premières années de vie, en me confiant à une famille de paysans. Ils voulurent se séparer de moi car je leur avait paru bizarre. Et durant toute mon enfance, je passais pour anormal car je disparaissais parfois plusieurs jours sans prévenir et reparaissais sans pouvoir dire où j'étais passé. J'aurais dû devenir un paysan comme mon père adoptif mais j'ai toujours rêvé de prendre le large, de m'écarter du chemin tracé par mes aïeuls. C'est d’ailleurs ce que je fis un matin, alors que le soleil était encore bas à l'horizon. Je montais dans la barque que je m'étais fabriquée en prévision de ce départ précipité. En effet, j'avais prévu mon départ depuis près de six mois. C'était une barque bizarre faite en écorce et qui tanguait dangereusement à chaque vague. Je n'avais jamais navigué dessus mais j'y avais travaillé durant des heures avec pour seul outil le canif que mon père m'avait offert. Peu après m'être écarté du rivage, je commençais à avoir peur, peur de cette masse d'eau en mouvement constant et irrégulier. Heureusement un navire apparut à cette instant, je me mis à crier et à faire de grands gestes, ce qui faillit m'éjecter de mon radeau de fortune mais un mousse, dont je ne saurais le nom que bien plus tard, m’aperçut et avec l'aide de quelques marins me tira de l'eau. Le capitaine arriva alors, prévenu par Axel, son second, qui n'avait qu'une seule joie, celle de faire souffrir les autres.



 Le capitaine dont j'ignore ou dont j'ai oublié le nom, était quand à lui un homme bon et généreux avec une barbe noire taillée en pointe qui lui donnait un air bourru. Son seul défaut était qu'il avait tendance à boire plus que de raison, ce qui provoquait chez lui de terribles colères durant lesquelles il était capable de tout. Certains marins de l'équipage disent même que c'est durant une de ses colères qu'il nomma Axel second.


 C'est à ce moment que j’appris le plus de choses sur la vie grâce au capitaine qui s'était pris d’affection pour moi et m'apprenait tout ce qu'il savait. J'ai beaucoup de souvenirs de cette période et je pourrais vous en raconter des centaines qui m'ont beaucoup marqué en raison de mon jeune âge. Mais en voici un qu'il me faut à tout prix vous conter à cause de son étrangeté et de l'influence qu'il aura à l'avenir. Nous venions tout juste de débarquer sur une terre qui m'était alors inconnue et qui était peuplée d'hommes étranges qui faisaient des plats  terriblement piquants, des tours pyramidales gigantesques et mille autres bizarreries. Après avoir aidé à décharger le navire, je me décidais à partir en exploration. Je rencontrais beaucoup de gens sur ma route mais aucune ne semblait faire attention à moi. Soudain je vis un singe qui zigzaguait dans la foule. Je me lançais sans savoir pourquoi à sa poursuite. Je finis par le perdre au pied d'une maison qui semblait abandonnée. Alors surgit à une fenêtre un visage qui dit :
"Jeune homme, tu es destiné à un brillant avenir. Ta famille est tombée dans l'oubli durant des siècles puis, tu es revenu. Tu dois lutter pour récupérer tes droits. Tu chercheras d'abord à Délos."



Mon interlocuteur disparu, je tentais de le rappeler mais je n'eus que le vent pour toute réponse. Je rejoignis alors mon bord et pris soin de taire mon histoire, sauf au jeune mousse avec lequel je m'étais finalement lié d'amitié.
Malheureusement, le capitaine finit par mourir et Axel lui succéda et fit du bateau un bateau de pirate.



Récit libre



Je suis devenu médecin du bord à la suite d'une révolte contre Axel, qui s'appropriait tout le fruit de nos pillages.
Nous avions voyagé durant deux semaines sans rencontrer une proie, puis un jour nous vîmes deux gros navires marchands accompagnés par un vaisseau lourdement armé. Nous n'aurions eu aucune chance si la rage et la faim ne nous avaient tenaillés. Nous nous sommes cachés dans la cale après avoir arraché quelques planches du pont pour faire croire que le vaisseau était abandonné, laissant juste quelques hommes étendus faisant les morts sur le pont. Les trois navires s'approchèrent et dès qu'il furent à portée nous abordâmes
. Le signal d'abordage fut un simple sifflement. La bataille qui suivit fut brève et peu meurtrière : le navire protecteur fuit et les deux autres navires se rendirent.
"À nous les trésors, crièrent tous les marins."
 Quelques années avaient passé quand je débarquais pour la première fois, à l'âge de 23 ans, à Délos.

Je décidai à ce moment de quitter le navire afin de chercher des indices sur mes origines comme me l'avait dit par le passé la personne à la fenêtre. Je partis donc du bateau le matin de notre troisième journée de mouillage. Il y avait des temples longs de plus de cinq cents pas et hautes comme dix hommes. J'entrai non sans quelque appréhension et au bout de quelques pas à peine je vis sortir de l'ombre un homme qui paraissait avoir un âge plus que vénérable. Il avait la démarche souple d'un jeune homme de vingt ans, ce qui provoquait un certain malaise chez la plupart des gens. Je reconnus alors le visage que j'avais vu longtemps avant. Sans plus de questions, il commença à me parler.
"Je ne t'attendais pas si  tôt mais c'est bien que tu sois déjà là. Cela me donnera plus de temps pour ta formation, dit l'homme.
- Hmmm, excusez-moi, demandai-je, mais qui êtes-vous ?
- Qui je suis, s'écria-t-il, je vois que mes prédécesseurs m'ont laissé un élève bien ignorant.
- Prédécesseurs ?
- Sache que je suis l'Oracle, l'un des enfants des Dieux. Bien maintenant que les présentations sont faites, je vais pouvoir commencer ton enseignement."
Je me décidai à questionner l'homme qui m'apprit toute mon histoire. Cette formation dura quatre ans et se serais poursuivie si la guerre ne s'était pas finalement réveillée.



Mon esclavage


Après ces quatre années, je me suis éloigné de la société, je suis parti dans les forêts qui entourent la ville. Durant cette période, j'ai travaillé dans les mines de la région. Je suis resté loin de toute ville durant encore deux ans. A la suite de quoi je me décidais à retourner dans la société des Hommes.


Je sortis des montagnes et rencontrai un fermier des environs avec qui j'étais ami. Puis il me demanda ce que je comptais faire, je lui dis ma résolution de partir. Il tenta dans un premier temps de m'en dissuader, puis me proposa son aide et sa compagnie pour les prochaines heures. Nous décidâmes de prendre la route au nord du village, qui menait vers Délos. Mon ami me quitta quand le soleil commença à décliner et je m'installai pour dormir après avoir mangé la plus grosse partie des réserves que j'avais sur moi.

Les journées qui suivirent furent à peu près identiques. Et j'eus vite dépensé l'argent que j'avais emporté. Je me mis alors à vivre de la charité des gens et de mes connaissances. Un jour, je dus garder un troupeau de vaches qui me permirent de remplir ma gourde de lait. J'obtins de surcroit pour ce service un repas et une nuit dans une étable au milieu des différentes bêtes qu'élevais le fermier. Je fus même engagé comme journalier dans une exploitation agricole durant la période des moissons cette période là fus particulièrement agréable car si la vie n'était pas rempli de tous les plaisirs que l'on peut avoir ; on était une dizaine à travailler et nous passions nos soirées à rêver, à chanter et à jouer. Cette vie aurait pu durer longtemps si le sort qui semblait s'acharnait sur moi n'en avait décidé autrement.

Je dus partir après les moissons n'ayant plus de travailler et les gens du coin commençant à regarder d'un mauvais œil notre groupe. Nous partîmes donc sur les routes jusqu'à Délos où deux de mes nouveaux compagnons, nous quittèrent ayant trouvé un poste dans un chantier naval pour les deux prochaines saisons. Au moment de quitter la ville, notre groupe se divisa encore certains désirant repartir par la même route que celle que nous avions utilisée pour arriver jusque-là, les autres voulant poursuivre leur route. Je choisis de poursuivre ma route. Je continuais donc en compagnie de deux camarades jusqu'à ce que l'un d'eux tombe malade nous le veillâmes durant ses trois longues journées d'agonie. Nous poursuivîmes notre route jusqu'à une ville où je fus arrêté pour vagabondage, car je rôdais dans les rues depuis trois ou quatre jours, vivant de petits services rendus aux habitants et de mendicité. On m’accusait de deux vols qui avait été commis récemment alors que les coupables étaient deux paysans des environs qui m'attrapèrent alors que je me promenais dans la rue où ils résidaient et ils me conduisirent à la milice du village. On commença par me demander où était le butin puis comme je ne pouvais répondre, il fut décidé que je serais vendu à des esclavagistes qui séjournaient dans la région. Mais avant ils vendirent tous les biens que j'avais. Ils me conduisirent alors chez les esclavagistes qui après d’âpres négociations m'acheta non sans maugréer. Puis je fus transporté dans une caravane guidée par une vingtaine d'hommes en armes tout prêts à embrocher le premier qui tenterait de s'enfuir. Ce fut le sort d'un de mes compagnons qui sauta de la charrette dans laquelle nous nous trouvions. Il s'échappa en courant afin de retrouver sa famille, mais il reçut une flèche dans le dos.

Je fus, après quelques jours de détention dans un sombre caveau, envoyé sur un bateau rempli d'esclaves, "de marchandise" comme disait le capitaine. Le capitaine était un homme froid, insensible et cruel aussi bien avec le bétail humain qu'il transportait qu'avec son propre équipage. Nous l'avions vu plusieurs fois faire battre un de ses matelots pour des fautes mineures comme celles sortir sur le pont de nuit sous prétexte qu'il gênait les marins de garde. Il alla jusqu'à laisser pour mort sur le pont un marin qui avait durant le premier mois de voyage pillé une partie des réserves d'eau douce.

Achilleus

Messages : 1
Date d'inscription : 09/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] asef98

Message  Twanns le Mar 11 Aoû - 8:14

Bonjour et merci de ta candidature !

J'aime beaucoup ta candidature, il y presque pas de faute, ton histoire et ton personnage sont cohérents.

Candidature Acceptée

Je t'invite à télécharger teamspeak et à nous rejoindre sur le serveur en suivant les instructions ici :http://asturia.lebonforum.com/t169-comment-rejoindre-le-teamspeak-du-serveur ainsi qu'à télécharger le launcher du serveur disponible en haut du forum et à le lancer une première fois.
Je t'invite aussi à lire le sujet : http://asturia.lebonforum.com/t68-que-faire-une-fois-accepte

Tu seras intégré le Mercredi 11 août à 17h30.

PS : Préviens-nous si tu ne pourras pas être présente.

Cordialement,
Twanns
Modérateur


Dernière édition par Twanns le Sam 15 Aoû - 10:12, édité 1 fois
avatar
Twanns

Messages : 108
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 20
Localisation : Bretagne <3

Mon personnage
Nom/Prénom: SERVILIUS Arthuros
Métier: Intendant du Roi - Grand Sénateur de l'Urbanisme

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum