[Acceptée] DaarShah

Aller en bas

[Acceptée] DaarShah

Message  Cornelia le Mer 22 Juil - 18:42

Présentation IRL

Tout d'abord, bonjour ! Premièrement, je tiens à préciser que je suis une frangine du joueur "Azhaleha", autrement-dit; Lyhnn. En conséquence, nous avons une même IP la majorité du temps, par chance, nous possédons également un PC à chacun donc de ce côté là, il n'y aura pas de soucis. Ensuite, je suis actuellement étudiante et passe mes quelques soirées sur divers serveurs RP, n'étant en effet pas à mon premier essai.
Pour moi, le Roleplay est style de jeu comparable à du théâtre; se mettre dans la peau d'un personnage, jouer ses émotions, sentiments, développer son histoire et le faire évoluer dans un univers qui lui est propre. Jouer un personnage tel qu'on l'imagine dans les moindres détails. En soit, une façon intéressante de s'amuser et une réelle partie de plaisir.
Sur ce, je pense que le plus important a été dit, bonne lecture et merci à vous pour votre attention !

Aperçu du personnage:



Identité:


Prénom: Cornelia
Age: Vingtaine +/-
Métier: Garde
Origine: Pylos

Compétence: Combat




Présentation RP


Cornelia se présente en une humble et agréable femme. L'on reconnait sur elle un soin inestimé aux femmes du peuple, un teint soigné et frais, éclairé par un large sourire, long et haussé à une commissure, agrémenté par un regard clair et perçant. Sa chevelure d'un blond chatoyant, aux mèches fines et ondulées, plongeant à l'image de belles vagues marines, au sommet de son visage, en une régulière raie. Elle présente également une légère cicatrice rosée, longeant sa joue droite. Pour sa voix, d'un franc-parlé atténué et posé, de son timbre fluet bien que moyen, à l'image de la vue que l'on lui porte, agréable et espiègle, tout à cela ajouté d'irréprochables règles et limites. Dans son allure sage et tenue, celle-ci tient au plus souvent sa posture telle qu'à ses mains au bas de son ventre, ses jambes droites et proches, aux genoux touchés et aux pieds tenus droits, le visage très délicatement laissé allé à la gauche, d'une mine grave.

Par ses choix vestimentaires, l'on remarque un certain délaissement, au premier coup d’œil bien étrange, mais à la remarque apaisante. Bien souvent vêtue de vêtements et tissus à l'inspiration de l'habit de l'artisan.

La jeune femme est, au premiers abords, bien éduquée, malgré sa classe sociale jamais purement élevée. C'est d'une agréable personnalité qu'elle accueille, et d'une excessive qu'elle se force à paraître des plus présentable, normale, et neutre d'avis face à tous. D'une talentueuse manière, celle-ci se montre tenace, déterminée et forte. Malgré son air doux et maniéré, une vivacité d'esprit jaillit par nombre d'idées plus excentriques que toutes, une impudeur fulgurante, ainsi qu'une expression à tout publique. Quand celle-ci se permet ces excès, Cornelia se montre des plus amusantes et accommodantes, toujours souriante malgré des airs parfois relativement abrupts. Si celle-ci peut lui faire en amis certains, c'est au dépit d'autres. Par sa personnalité peu discernable, l'on perçoit peu; malgré une politesse pure, honnête et sage, un état d'esprit saint, une pensée lumineuse et une radieuse allure.



Paragraphes RP:



Cette jeune femme était issue d'une modeste famille de paysans ; ses parents n'ayant que de maigres revenus, décidèrent de la faire travailler comme domestique à ses douze ans. Elle serait sûrement mieux nourrie, légèrement plus entretenue, et ne dépendrait plus de ses vieux parents, mais des maîtres de la demeure. Elle se trouva rapidement une place en tant que bonne, au manoir. Ce fut d'abord une vieille femme qui l'accueillit. Une femme fort-sympathique, assez simple, toujours bien entretenue, sans arrêt accompagnée d'un jeune enfant, le prénommé Liho. Il était facilement imaginable que celui-ci soit son fils. Mais, en réalité, il ne l'était pas. Cet enfant avait appris les bonnes manières, savait lire et écrire, tandis que Cornelia, elle, ne connaissait que la politesse.
Malgré l'écart d'âge important entre les deux jeunes gens, ils passèrent une bonne partie de leur temps ensembles, durant leur enfance. Liho apprit à lire et écrire à Cornelia; sous sa demande. Il corrigeait ses fautes de prononciation et de liaison. Elle fût relativement rapidement instruite à ce sujet, du fait de son jeune âge mais également de sa soif de savoir. Le reste des journées, Cornelia était domestique, lavandière ou encore cuisinière. Elle allait au lavoir nettoyer les beaux vêtements des maîtres de maison, dressait la table à l'heure du souper, et apprit même les bases de la cuisine. Cependant, Cornelia n'était pas heureuse, elle ne le semblait pas, en tout cas. Elle n'était pas bavarde, mais avait tout de même besoin d'exprimer ses sentiments et opinions, ses ressentis au sujet de sa vie, de son enfance... Alors, le soir, en rentrant dans sa petite chambre de bonne, elle jaspinais à deux souris qui avaient élu domicile sous les sombres lattes de parquet vieillit. Fréquemment, elle chapardait une pauvre miche de pain pour nourrir celles-ci. Le propriétaire du manoir; époux de cette vieille femme qui l'avait recueillie, n'était guère présent. Elle ne connaissait que très peu l'homme en question, toutes fois, elle ne lui portait déjà que peu d'attention: c'était une personne très sarcastique et prétentieuse. Un type d'individu qui n'hésitait pas à vous rabaisser et à vous montrer à quel point votre existence était futile.
Cornelia avait prit la mauvaise habitude d'épier les conversations du couple ; l'homme en question ne semblait guère plus sympathique avec son épouse, selon elle. Il n'aimait pas non-plus Liho, semblant même éprouver un particulier sentiment de haine envers lui. Selon toute vraisemblance, il ne comprenait pas l'attachement qu'avait sa femme pour cet enfant qui n'était pas le sien. Il n'appréciait pas non plus Cornelia, d'ailleurs. Il l'aurait même jeté dehors bien plus tôt, et avec plaisir, s'il en avait eût la possibilité ; mais, son épouse l'en interdisait strictement, elle se doutait probablement que Liho en aurait le cœur déchiré et que la jeune femme n'aurait plus non plus aucun domicile, ni aucun échappatoire. Les années s'étaient écoulées, et ses parents rendirent bientôt leur dernier souffle. Les paysans n'avait, à l'époque, pas une large espérance de vie. Vieillis par le temps, ils auront assurément été emportés par la fatigue et la vieillesse. Cornelia ne les avait plus côtoyé depuis son départ, il y a déjà de cela quelques années. Elle était maintenant épanouie et avait apprit à lire et écrire grâce à ceux-ci et du fait de cette décision, mais, elle ne pouvait s'empêcher de leur en vouloir. Elle ne cessait de se questionner à propos de ce que sa vie aurait été si elle était restée à leurs côtés.



Le temps passe, les personnes vieillissent, les enfants grandissent... Cornelia a 23 ans, 11 longues années se sont passées depuis son arrivée au manoir. La vieille dame était souffrante, Liho était à ses côtés. Le propriétaire du manoir, quant-à-lui, il veillait à la porte de la petite chambrette, au fond du couloir, dévisageant ainsi Cornelia sans aucune gêne. Oppressée et visiblement mal-à-l'aise, elle cherchait véritablement à éviter son regard, à tout-prix, la main posée sur son visage; recouvrant la blessure.
L'état de sa maîtresse n'était, évidemment, pas meilleur qu'à son arrivée, mais ce soir là, elle avait prit le thé. Ellis s'était occupé de dresser la table. Elle servait le thé brûlant dans les petites tasses de porcelaine, mais au moment de verser le liquide, la théière glissa entre ses doigts et se brisa en une rafale d'éclats au contact de la table. Cornelia se jeta sans réfléchir sur le support, tentant d'éviter le pire, en vain. L'eau brûlante se déversa sur la dame.
Cornelia avait toujours été maladroite, néanmoins, une telle chose n'avait jamais eût lieu, auparavant. Les cris et les pleurs s'entremêlaient.
Cornelia, encore evaltonnée se redressa lentement en vacillant légèrement, la tête comme "compressée"; du sang coulant sur la nappe de lin coloré d'un brun vif et chaleureux, noué à un bleu océan. Visiblement, un des éclats avait écorché la peau de son visage; une coupure longeant sa paupière, jusqu'au milieu de sa joue. Elle bondissa sur la maîtresse de maison en sanglotant. La vieille femme avait été ébouillantée ; de la tête à la poitrine. Les domestiques; affolées, poussèrent violemment la jeune femme, et emportèrent la vielle dame en question dans sa chambre, laissant Cornelia seule, pantoise et effrayée, désaxée et assurément tourmentée par les événements.
Elle resta assise un bon moment au milieu de la pièce, où semblait avoir eût lieu un cataclysme ; le verre, éparpillé au sol, quelques tâches, la table renversée qui avait emportée la vaisselle de porcelaine. Cornelia se dirigea alors vers la chambre, la tête basse, morte de honte, rongée par les remords, une boule au ventre. Elle avait l'air si fragile, tremblante, dans la pénombre du couloir, écoutant les bonnes au chevet de la dame, accompagnées d'un soignant.
Le regard insistant du maître de maison la dérangeait. C'est alors qu'il se saisit des maigres bras de la jeune femme, l'entraînant au fond du couloir, le regard menaçant. Il lui ordonna de ne plus se mouvoir jusqu'à son retour; la poussant en arrière en se retirant en direction de la chambre. Cornelia eût l'impression que les minutes s'étaient transformées en une éternité, attendant le retour de ce rustre.



La porte se rouvrit doucement, laissant percevoir une légère ombre; celle d'un homme maigre et de petite taille. Le soignant traversa le couloir, le regard désolé, réajustant son drapé harmonieux. Cornelia comprit immédiatement ; elle se précipita dans la chambrette, tombant nez-à-nez avec le maître de maison, qui, lui, afficha instantanément un regard furieux. Il repoussa brutalement la jeune femme, en prononçant des injures. La dame avait succombé à ses blessures; trop importantes, d'après le soignant.
Les jours suivants, elle inspira le mépris de tous. Elle fût jugée comme seule coupable de l'incident et par ailleurs, de la mort de la Dame. Elle fût conduite à la garde sans plus attendre par cet insolent veuf; celui-ci la haïssant tout d'abord pour cet incident, mais également pour sa maladresse et son travail jugé trop futile, ainsi que pour le vol de pain et de la garde d'animaux sans autorisation. Cornelia se vu enfermée un certain temps, suite à quoi l'on l'aura mise en esclavage et envoyée sur une île inconnue de tous...
avatar
Cornelia

Messages : 1
Date d'inscription : 22/07/2015
Age : 20

Mon personnage
Nom/Prénom: Cornelia
Métier: Garde

http://www.planetminecraft.com/member/daarshah/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Acceptée] DaarShah

Message  Gatarlo le Mer 22 Juil - 21:44

Bonjour, Tout d'abord je tient à te féliciter car je n'ai pas vu de fautes d'orthographe et ça fait plaisir Smile
Le rp est très bien écrit et l'on est vite pris dans l'histoire, qui certes, est simple mais au moins ça change.
Tout y est le guide est bien suivit et tu as même prit une image pour illustrer ton personnage ce qui montre que tu as pris du soin à faire ta candidature.
Pour tout t'avouer ta candidature à provoque un grand changement dans le serveur, avant les femmes ne pouvaient faire que quelques métiers mais maintenant tu as permis à toutes les femmes de faire tous les métiers.
Je te demander tout de même de nous indiquer ta compétence.
Je t'invite à regarder ces liens: http://asturia.lebonforum.com/t68-que-faire-une-fois-accepte    http://asturia.lebonforum.com/t169-comment-rejoindre-le-teamspeak-du-serveur    http://asturia.lebonforum.com/t171-exemples-de-skin-grecs

Lance le lanceur au moins 2 fois de préférence pour TOUT télécharger et prépare toi un skin d'esclave.

Candidature Acceptée

Bienvenue sur Asturia


Gatarlo, le seul et l'unique.
avatar
Gatarlo

Messages : 118
Date d'inscription : 19/12/2014

Mon personnage
Nom/Prénom: Dalbur Galbor
Métier: Apothicaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Acceptée] DaarShah

Message  Hidekatsu le Mer 22 Juil - 22:55

Très bonne candidature ! félicitation à toi et bienvenue parmi nous !

_________________
avatar
Hidekatsu

Messages : 127
Date d'inscription : 11/06/2015
Age : 18
Localisation : france

Mon personnage
Nom/Prénom: Isaàk
Métier: Garde/Gladiateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Acceptée] DaarShah

Message  Averilldu59 le Jeu 23 Juil - 11:04

Bienvenue sur Asturia. Nous t'accueillerons sur le serveur ce Samedi 25/08 vers 17h.

_________________
avatar
Averilldu59
Fondateur

Messages : 399
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 27

Mon personnage
Nom/Prénom: Averill Kostas
Métier: Roi, Viticulteur

http://asturia.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Acceptée] DaarShah

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum