[Accepté] shojiro

Aller en bas

[Accepté] shojiro

Message  shojiro le Jeu 25 Juin - 0:07

Présentation IRL
Présentation IRL:

Moi c'est Thibaut IRL , j'ai 20 ans , j'étudie à la fac de pharmacie à Montpellier . J'ai commencé minecraft depuis les premières versions , quand il ne s'agissait encore que de la bêta . Il faut dire que j'ai testé bien des serveurs de toutes sortes mais le mode RP a toujours été mon favori ! En général , je me limitais au RP médiéval , car je trouve que les serveurs RP contemporains attirent beaucoup plus de kikoo en général mais ce n'est que mon avis . D'ailleurs , je n'ai peut être pas une grosse experience en RP ( j'ai commencé à 15 ans avec du naheulbeuk et j'ai poursuivi avec des forums et des jeux " à dimension rp" du type horde ou mush par exemple ) , mais c'est un mode de jeu qui m'attire beaucoup , à cause du réalisme engendré par le roleplay , de l'histoire et du background introduit qui donne du sens à l'aventure et au jeu , bref , tout ça ... J'ai horreur des gros bills (aussi bien physique qu'intellectuel) , des joueurs fervants de l'anti-jeu et des persos cheatés donc j'espère que si je viens sur votre serveur , je n'en trouverai pas ou alors très peu car c'est vraiment une façon de jouer qui me déplaît au plus haut point ... A part ça , je suis un fan du japon et de sa culture (je reviens d'ailleurs d'un voyage de 15 jours à Kyoto et Tokyo , ce fut une formidable expérience !) De plus , comme , vous vous en êtes doutés , j'apprécie particulièrement l'univers RP , sinon je ne serais pas ici ! J'aime aussi les oeuvres du genre The Witcher , Elder Scrolls , Hunger games et leurs univers respectifs ... A part ça , j'ai découvert le serveur sur un annuaire de serveurs rp ( je me souviens plus du nom Sad ) , sinon , je n'ai plus grand chose à ajouter concernant cette partie de présentation , si vous avez d'autres questions , je serais ravi d'y répondre en privé ou en jeu

Personnage


Prénom : Leonidas
Nom : Vitulus

Age :  Entre vingt et vingt cinq ans environ ...
Lieu de naissance : Crotone
Profession : Médecin
Compétences : Aphabétisation et Science


Description Physique
Spoiler:
Leonidas est un homme de taille légèrement superieure à la moyenne , il possède des cheveux courts et chatains , des yeux de couleur noisette teintés de reflets verts et un visage arborant une légère barbe . Son corps n'est pas vraiment musclé mais sa silhouette n'est pas pour autant des plus ingrates étant donné que le jeune homme a généralement eu l'occasion de manger à sa faim depuis sa naissance . On remarque que le jeune médecin arbore beaucoup de tenues comportant des nuances vertes , car c'est sa couleur préférée , tenue qui lui rappèle la nature qu'il apprécie par dessus tout .

Description Morale
Spoiler:
Léonidas est un soignant consciencieux et serviable , bien qu'il puisse être étourdi et manquer d'organisation de temps à autres . Cependant , il place un point d'honneur au respect et à la loyauté . Prenez donc garde si vous le trahissez , vous pourriez vous en mordre les doigts car le jeune homme est vraiment rancunier et plutôt susceptible ! Il apprécie les milieux calmes et tranquilles , et rejette les personnes "m'as tu vu " et vantardes qui ne savent jamais se remettre en question . On pourra ajouter que le jeune homme aime l'alcool mais ne le tient pas impécablement . Il lui suffit de quelques verres pour être complétement ivre . Il préfère les plats à base de poisson à la cotelette de boeuf en général , car il juge ce plat moins gras et plus sain pour le corps , il n'a cependant aucune répulsion envers la viande de temps en temps . Pour terminer , on pourrait dire que le jeune homme est doté d'une adresse et d'une dextérité plutôt satisfaisante . La pratique de la suture sur des pattes de cochon durant ses études de médecine lui ont permis d'acquérir une certaine dextérité concernant quelques manoeuvres chirurgicales ou curatives .

Premier Chapitre : Un passé Ordinaire .
Spoiler:
Né dans la ville de Crotone , Léonidas reçut une éducation privilégiée . Aidé par l'argent de ses parents et l'éducation de son tuteur , il commença à entreprendre des études médicales dès son jeune âge qui l'amena à exercer quelques années plus tard un rôle de médecin de gymnase à Crotone . Ne se contentant pas de dispenser des exercices de gymnastique et de prescrire une alimentation saine à ses patients , il profita de son rôle pour traîter en même temps diverses luxations , fractures , blessures entorses et autres maux à l'aide du scalpel , des bandages , des plantes et de la parole . Son habileté lui valut d'être repéré par un jeune noble arrivé depuis peu à Crotone , le seigneur Ambrosius , qui le prit sous sa protection . En effet , le noble cherchait un médecin pour soigner quotidiennement ses gladiateurs d'arène et son personnel . Une aubaine pour Léonidas qui y trouva une occasion d'approcher un peu plus le corps humain avec le consentement de ses sujets dans le but d'étoffer ses connaissances en anatomie et physiologie . Durant quelques années , le jeune homme entreprit ses recherches et expériences sous la coupole du noble dans le but de peauffiner ses études . Parfois , il arrivait que son jeune maître réussissait à se procurer des exemplaires de littérature scientifique étrangère . C'est ainsi que Léonidas eut l'occasion de mettre la main sur une traduction partielle des papyrus d'Ebers qui lui donna l'occasion de perfectionner ses connaissances sur la pharmacopée qu'utilisait l'Egypte antique à une époque lointaine . Cette période était l'une des plus calmes de la vie du jeune apprenti médecin , le seigneur Ambrosius s'occupait des finances et du logement du jeune Crotonesi . Ainsi , les problèmes à l'horizon étaient rares et le jeune soignant vivait une vie paisible , jusqu'à ce qu'un évènement tragique vienne bouleverser la vie du jeune homme ...

Deuxième Chapitre : Une journée de travail mouvementée .

Spoiler:
Il s'agissait d'une journée banale pour Leonidas . Un des gardes d'Ambrosius s'était fait embrocher par un gros sanglier lors d'une partie de chasse et celui-çi avait réquisitionné le médecin pour soigner sa blessure .
Ses collègues l'avaient transporté à travers tout le domaine et l'avaient donc confié au jeune soignant .  Le jeune homme allongea le garde sur une table et enleva son plastron pour constater la plaie . Elle n'était pas profonde mais semblait assez large , il était donc important de la soigner le plus rapidement . Léonidas commença à éponger un tissu blanc d'alcool fort et tamponna alors la plaie . Il avait eu l'occasion de lire dans un ouvrage étranger que les boissons fermentées s'auto purifiaient et que certains médecins s'en servaient pour limiter les risques d'infection lors d'opérations . L'homme commença à grogner , le Crotonesi retira alors le chiffon et commença à suturer la plaie étant donnée que l'aspect et la taille de la blessure le permettait . Il faisait des jointures entre les deux lambeaux de peau et petit à petit la plaie se refermait sur elle même à l'aide du fil chirurgical . Il décida alors de recouvrir  la plaie d'un bandage propre afin de limiter les risques d'infection . Le renouvellement du bandage pourrait donc attendre car la vie de l'homme n'était plus en danger . Notre jeune médecin laissa donc l'homme au repos . Ses collègues attendaient au pas de la porte , guettant le moindre signe de la part du jeune homme  et Leonidas leur fit signe d'entrer de la main . Tous se mirent à regarder l'homme allongé qui avait les traits visiblement fatigués . Soudain , Ambrosius en personne s'invita parmi l'assemblée :



-Ah , Leonidas , mon vieux frère ! Je suppose que le garde que je t'ai confié va bien ? Il va se remettre rapidement j'espère ?



-Pas tout à fait , il a pris un sale coup et il lui faudra une semaine d'arrêt pour éviter que la plaie ne se réouvre à nouveau ... ça ne vous gênerais pas de lui accorder ce repos necessaire , messer ?



-Eh bien soit ! Qu'il en soit ainsi ! Mais il pourra s'asseoir sur sa prime de cette semaine ! Déjà que je vais devoir payer ses soins de ma poche ...


Le médecin se mit à sourire légèrement , si il y avait bien quelque chose de caractéristique chez Ambrosius , c'était sa radinerie ... Pour lui un sou était un sou ...




  • Ah au fait , ce soir je reçoit un petit seigneur de Massilia , on doit conclure une affaire de vente , je compte lui vendre une petite villa que je possède à Cos et pour celà je l'ai invité à diner , je me demandais si tu voulais venir me tenir compagnie après les affaires ? Dit le noble au jeune Crotonesi




-Euh ... Soit . Si vous y tenez . Répondit simplement le jeune soignant .


Léonidas avait horreur de ce genre de réception-banquet où des bandes d'ivrognes dégénérés qui ne manquaient aucune occasion pour se saouler finissaient le plus souvent par se noyer dans leur propre bile et urine lorsque la réception touchait à sa fin ... Mais ce soir là , ce buffet laisserait un souvenir impérissable au Crotonesi .

Troisième chapitre : Un avenir d'esclave assombri .
Spoiler:
Le fameux Seigneur de Massilia était arrivé au domaine d'Ambrosius suite à son long voyage . Il s'agissait d'un homme austère , portant une cape courronée d'une capuche qu'il rabattait la plupart du temps sur son crâne . Son visage était parsemé de cicatrices et il semblait que son oeil gauche était en verre . Il n'avait pas décliné son identité mais Ambrosius semblait l'avoir connu . La présence de cet homme inspirait du malaise à Leonidas , il savait que ce personnage allait causer des ennuis tôt ou tard mais il décida de ne rien laisser paraître . Il choisit donc de faire confiance à son seigneur même si l'invité semblait dégager une aura de malveillance ... Le Massilien demanda à faire le tour du propriétaire , Ambrosius , tout naïf qu'il était , lui annonça qu'il pouvait faire comme chez lui et se balader à sa guise avant de faire les affaires et passer à table . L'homme disparut alors , visitant le vaste domaine avec son escorte . Une demi heure plus tard , Léonidas le croisa dans les couloirs alors que celui-çi allait rendre visite au garde allité . L'encapuchonné l'aborda subitement .


-Petit gars , j'ai entendu dire qu'Ambrosius t'appréciais beaucoup . Ça te dirais de m'aider dans mon affaire ?


-ça dépend de ce que vous sous-entendez ...


Le Crotonesi put constater que l'homme souriait de toutes ses dents en or et tirait en même temps une sorte de petite bouteille en verre hors d'une besace en cuir cachée sous sa cape .


-Tu vois-ça ? C'est un petit flacon contenant du grand vin Massilien . C'est de la bonne qualité , je lui en ai promis une cave entière de cet excellent vin , à ton seigneur . C'était ça notre marché ... Tu veux m'aider ? Je te propose un truc . D'abord , je signe le contrat avec ton maître et toi ensuites tu te ramènes avec une coupe et tu lui donne le breuvage qu'il y a dans cette petite bouteille . On va dire que c'est une surprise , je lui ai prévu un avant goût de ce qui l'attend pour plus tard ... Héhéhé ...



Le jeune homme hocha la tête avec méfiance . Après tout , le flacon était scellée par un bouchon et toutes les possessions des invités avaient été examinées avant d'être autorisées lors de leur arrivée . Y compris cette petite flasque . Leonidas ne risquait donc pas grand chose à acceder à la requête de l'invité .


-Oh , mon garçon , j'oubliais de te dire , tu tiens un beau dispensaire au sein de ce domaine . Est-ce toi qui est en charge des soins ici ?



-Oui , effectivement . Maintenant , je vous conseillerais d'aller régler votre affaire avec mon maître , il doit vous attendre . Répondit le jeune homme d'un ton froid .



-Oh , mes excuses . Répondit le noble en souriant encore , exhibant ses dents en or . Je te ferais signe quand ce sera ton tour , reste dans les parages s'il te plait ...


Leonidas décida de tenir parole et lorsque ce fut son tour , le noble lui fit signe de venir . Le Crotonesi versa alors le contenu de la flasque dans une coupole en or et la tendit à son Maître qui avala la rasade en quelques secondes . Le Massilien observait la scène d'un air satisfait .



-Ah , Merci messer de m'avoir fait cadeau d'un si bon vin ! J'espère que les tonneaux qui vont suivre seront aussi prometteurs !


Soudain Ambrosius se leva de son siège en titubant et annonça d'une voix faible :


-Par contre , je ne sais pas si c'est à cause du vin , mais tout d'un coup , je ne me sens pas très bien ... Je ... Je crois que mon oesophage est en train de me brûler !


Le noble se mit à vomir de la bile sur le parquet fraîchement ciré , s'écroula dans son vomi , fut pris de convulsions et se figea dans une expression qui témoignait d'une terrible souffrance . Le massilien se rapprocha donc et saisit le contrat fraîchement signé qui trônait toujours sur la table .


-Bien , voila une affaire rondement menée ... J'ai hérité d'une belle villa à Cos pour pas un sou grâce à ce fameux contrat ... Je vais le garder précieusement tu sais ? Après tout , c'est la preuve que le contrat s'est bien déroulé ... Annonça le Massilien d'un air détaché en contemplant le cadavre gisant au sol .


Leonidas n'arrivait pas à croire à ce qu'il avait assisté . Son maître était mort et l'étranger se tenait devant lui ... D'après les symptômes décrits par son maître , il ne pouvait s'agir que d'une chose : Empoisonnement à l'arsenic ! Il s'agissait sûrement de la fiole , elle devait en contenir , mais pourquoi ? Comment cet homme s'était-il procuré de l'arsenic ? Soudain , le jeune médecin se mit à comprendre : l'officine du dispensaire contenait de la poudre d'arsenic en guise de remède contre l'ulcère cutané ... Etant donné que le garde allongé était profondément endormi suite à une administration de lait de pavot pour soulager ses blessures , le Massilien avait très bien pu faire main basse sur le poison ! Le jeune médecin comprit alors tout le plan de l'étranger ... Il aurait dû être plus vigilant ...


-C'était vous pour l'empoisonnement à l'Arsenic ? Demanda le jeune homme .



-Qui d'autre aurait pu le faire à ton avis ? Je trouve que ce métal est une bien meilleure monnaie que l'or quand il s'agit de faire des affaires qui peuvent se révéler couteuses ... A vrai dire je n'ai rien inventé , c'est un processus assez courrant dans ma cité . Les affaires d'empoisonnement ne sont pas rares quand la concurrence est trop rude ou quand un noble attire trop de convoitises ... Ce fut assez compliqué de convaincre votre maître de signer le contrat le plus rapidement possible mais je sais comment gagner la confiance des gens ... Voyez où ça l'a mené ... En plus , le vin que je lui promettait se résumait à une simple piquette ... Je n'allais pas me ruiner avec des fûts de vin qui se révèleraient hors de prix ! Dit le Massilien en désignant l'homme au sol trempé de vomi .



-Pourquoi avoir pris le risque de commettre un meurtre alors que vous savez pertinement que vous ne sortirez pas d'ici en homme libre ? Les gardes vont vous arrêter et vous allez croupir aux cachots ! Les dieux vous maudiront jusqu'en enfer ! Menaça le Crotonesi



-Ah non ça , je ne crois pas . Aucun garde n'a vu la scène et il n'y a aucun témoin . Ils sont tous à l'extrémité du long couloir au sortir de cette pièce et n'ont probablement rien entendu ... Vous souhaitez m'accuser ? Prenez garde mon garçon , c'est votre parole contre la mienne et surtout , c'est de votre officine que provenait l'arsenic , c'est de votre main que le poison a été versé . Il suffit que je vous pointe du doigt et on vous jettera au cachot . Quand un grand noble vous accuse et que vous êtes un simple citoyen , vous avez perdu tout simplement . C'est votre parole contre la mienne et malheureusement pour vous , ma parole est d'or aux yeux de la justice grecque ... Maintenant excusez moi , il reste un dernier détail à fignoler pour que tout soit parfait et que je puisse m'approprier ma convoitise sans trop de soucis .




L'homme sortit une petite dague en argent de sa besace .



-Vous comptez me tuer moi aussi ?



-Vous tuer non , sinon tout le monde me croirait coupable du meurtre de votre maître . Non , je vais me forger un alibi .



Soudain , l'homme brandit sa dague et entailla sa chair tout en tranchant un pan de son pagne avec la pointe de sa dague . Le Massilien poussa alors subitement le Crotonesi à Terre et jeta sa lame au sol qui glissa jusqu'à un coin de la pièce avant de se heurter à un rebord de mur dans un bruit métalique. Sa mise en scène terminée , il se mit alors à hurler .



-GAAARDES ! VENEZ VITE ! A L'AGRESSEUR ! A L'ASSASSIN !


Le temps de reprendre ses esprits , le jeune médecin comprit en voyant les gardes arriver et le plaquer à nouveau au sol que le Massilien avait raison . Peu importe ce qu'il ferait , il avait déjà perdu . Sa propre parole n'avait que peu d'interêt , même dans un système démocratique , car tout poussait à croire que c'était lui qui avait commis le crime ... On le conduisit au cachot où il fut ensuite jugé par un conseil de citoyens . Le jeune crotonesi ne savait pas aussi bien manier l'art du langage que ses accusateurs , il s'est juste contenté de répeter sans cesse "Je n'ai rien fait . C'est un coup monté , je n'y suis pour rien ! " durant tout le procès . Le verdict tomba : les juges attitrés le jugèrent coupable du crime compte tenu des preuves accablantes et des témoignages l'accusant . La peine de mort ne fut pas exigée car le jeune homme ne représentait pas une menace concrète pour la société . En revanche , pour punir l'accusé de ses crimes , le conseil réuni décida de lui supprimer son statut de citoyen et de le faire régresser au rang d'esclave . On confisqua les biens et les vêtements du jeune soignant et on l'envoya dans une galère d'esclave vers une destination encore inconnue . La bure miteuse qu'il portait et les conditions d'hygiène déplorables sur le navire étaient le cadet des soucis de Leonidas . Il se demandait maintenant ce qu'il allait lui arriver une fois arrivé à sa destination . Il interrogea alors un voisin de cale qui était enchainé , tout comme lui .



-Hey , toi ! Tu sais où on va ?



-Où on va ?! répondit le viel homme – Mais on va être vendus et peut être torturés avant celà ! Ils veulent nous envoyer à Asturia , au Mont Malée !


Le jeune homme n'avait aucune idée de la localisation de cette ville sur une carte . Il n'en avait jamais entendu parler . Et quelque chose lui disait qu'il n'était pas au bout de ses peines ... Le voyage risquait de s'annoncer long .

avatar
shojiro

Messages : 1
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 23
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Accepté] shojiro

Message  Averilldu59 le Jeu 25 Juin - 8:11

Bonjour,

ta candidature ne contient quasiment aucune faute d'orthographe. Ton RP est très agréable à lire. Juste une petite précision, Asturia ne se trouve pas au Mont Malée, elle se trouve sur l'île d'Asturia en Mer Égée.

Candidature acceptée.

Je t'invite à télécharger teamspeak et à nous rejoindre sur le serveur en suivant les instructions ici : http://asturia.lebonforum.com/t169-comment-rejoindre-le-teamspeak-du-serveur ainsi qu'à télécharger le launcher du serveur disponible en haut du forum et à le lancer une première fois.

_________________
avatar
Averilldu59
Fondateur

Messages : 399
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 27

Mon personnage
Nom/Prénom: Averill Kostas
Métier: Roi, Viticulteur

http://asturia.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum