[Acceptée]Miiawww

Aller en bas

[Acceptée]Miiawww

Message  Miiawww le Ven 30 Mai - 2:22

Dans la vraie vie

Dans la vraie vie j'ai 20 ans, je m'appelle Marine et je fais actuellement des études de médecine à Marseille.
J'ai vraiment une grande passion pour la mythologie grecque et tout ce qui date de l'antiquité
Sinon j'aime bien sortir au cinéma, regarder des Game of thrones ou encore faire du shopping entre filles ^^
Je joue aussi à beaucoup de Mmorpgs grecques/médiévaux (Grepolis, stronghold kingdoms,...)

Mon personnage

-Pirra est une femme âgée de 21 ans. Elle est assez charmante, calme, réfléchie et douce.
Depuis la mort de son homme sur le champ de bataille, elle était devenue pauvre. (elle vivait grâce aux revenus de son homme, soldat.)

-Pirra a fait nombre de métiers, -que ce soit tisserande en passant par tavernière- mais ne gagnait, à cause de l'avarice de ses patrons, presque rien.

-Pirra n'a jamais connu ses parents, qui l'ont abandonnée dans son enfance, elle a ensuite été recueillie chez un pauvre marchand.

Mon histoire

I/Une rencontre particulière:
Elle se tenait debout dans le crépuscule, regardant  les vagues qui bougeaient à la force du vent.
Pour certains, ce n'était qu'une plage parmi tant d'autres, pour elle, s'était un lieu mythique, c'était comme une échappatoire à la misère.
Elle regardait les vagues, toujours et encore, sans jamais se lasser, puis finit par s'endormir sur un rocher.
Elle fut réveillée le lendemain par des hurlements stridents de mouettes, qui volaient non loin de là, 
"Maudits oiseaux" se disait-elle dans sa tête en enlevant les quelques grains de sable sur sa robe. Elle se leva puis s'étira de la tête aux pieds.
Elle n'eut même pas le temps de faire un pas qu'une main puissante lui attrapa le bras.
-Hola, pas si vite mademoiselle! dit une voix masculine
Elle se retourna et aperçu un visage étranger, souligné d'une grande cicatrice sanglante. L'homme tenait dans sa main droite son casque et portait dans son fourreau un glaive à la poignée illustrée.
-Que..Que me voulez-vous?  lui dit-elle d'une voix tremblante
Il ne répondit pas, comme hypnotisé par les yeux de la jeune femme.
-Que me voulez-vous? répéta-t-elle calmement 
Il resta muet une deuxième fois, la bouche grande ouverte.
"Peut-être est se un tueur, un violeur ou encore un détraqué?", voilà la question qu'elle se posait à ce moment précis. Devant ses yeux toujours ébahis, elle décida de prendre la fuite. Elle prit ses jambes à son cou et courra aussi vite qu'elle put .
-Hé, attendez! hurla alors l'homme
Elle courut à s'en arracher les poumons, mais il était bien trop rapide, il fallait trouver une solution pour le semer et vite.
Arrivant  en courant sur la grande place du marché, elle se faufila à travers les quelques passants et se cacha sous la table d'un stand de bijoux romains, toute essoufflée.
Elle attendit un long moment, puis décida de sortir de sa cachette, encore pleine de sueur à cause de cette folle course-poursuite puis regarda dans tous les sens, elle l'avait semé!
Après cette mésaventure, elle rentra chez elle, la tête remplie que questions.


"Qui était-il?; Que lui voulait-elle?; Pour quelle raison un garde l'interpellait-elle?; pourquoi l'avoir poursuivie?"
-Autant de questions pour si peu de réponses, disa-t-elle alors seule à haute voix en regardant le soleil, jaunâtre, par sa fenêtre.
Elle finit par s'endormir, épuisée, sur son humble lit.

II/Trois mois plus tard:

Pirra, à cause de la misère, n'avait même plus un sou. Mourant de faim et de soif, elle se décida, à contrecoeur, d'aller voler. Ce jour-là, elle était sur ma grande place royale, où les plus grands commerçants vendent leurs produits.


C'était un jour ou le soleil brillait à travers les feuilles des arbres. 
Les oiseaux chantaient leurs douces mélodies et la brise légère rafraîchissait l'air du printemps.
Le temps était merveilleux pour certains, un peu moins pour d'autres.


Pirra, ses vêtements en lambeaux et sa figure livide, avança sur la grande place royale, voilà maintenant 5 jours qu'elle n'avait pas goûté à l'esquisse douceur des aliments et son ventre commençait à "grogner" tel un tigre.
Une délicieuse odeur embauma ses narines, celle du poisson cuit. Elle fut attirée comme un aimant au stand qui les vendait.
Elle s'approcha, il n'y avait personne, elle ne put résister et en prit quelques-uns qu'elle garda entre ses mains. C'est alors que deux gardes, aussi forts qu'impressionnants, l'attrapèrent par les bras.
-Lacchheezzz mooiiii ! hurla Pirra
L'un d'eux sortit son glaive et donna un coup si fort avec la poignée sur le crâne de Pirra que celle-ci tomba dans les pommes.

III/Un frère caché:
elle s'éveillait doucement, enivrée de douleur, ses paupières alourdies par le sommeil artificiel dans lequel on l'avait maintenue jusque-là.
Elle jeta un coup d'oeil par si et par là et vu qu'elle était dans une sorte de cachot.
Pirra se redressa avec difficulté. Une faible lueur émanant de l'autre côté des grilles éclairait son cachot d'une lumière vacillante, presque fantomatique.


- La petite voleuse s'est réveillée!


La voix métallique du garde la fit sursauter, elle vit, d'un regard terrorisé, entrer le même garde qui l'avait assommée dans la pièce.


- Derrière la porte que tu vois là, la menaça-t-il en lui saisissant les cheveux et en la forçant à lever les yeux sur une porte en bois massif engoncée dans un mur quelques mètres plus loin, il y a l'un des plus riches impérators du pays, normalement le vol est puni par la mort, mais vu que je suis gentil, je vais te faire deux propositions, soit tu deviens l'esclave de l'imperator, sois tu meurs, à toi de voir petite voleuse!
Le garde finit par lâcher les cheveux de Pirra et s'en alla en claquant des pieds.
Mourir ou vivre une vie d'éternelle soumise?; vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton? tel était sa question, elle savait que le garde allait revenir d'ici peu, et il fallait vite trouver une solution.


Quelques heures plus tard, alors qu'elle grattait sa jambe d'ennui, elle entendit la porte grincer et aperçut une tête, une tête qu'elle avait déjà vu, c'était lui.
Comment ce pouvait-il qu'il soit là? l'homme qui l'avait poursuivie à travers tant de rues...
Il s'approcha doucement, et brisa ce silence qui paraissait une éternité:
-Tu te souviens de moi? dit-il d'une voix calme
Pirra ne répondit pas, toujours terrorisée.
-Pirra, répond, je ne te veux aucun mal,...
Surprise, elle répondit:
-Comment connais-tu mon nom?
-Je suis ton frère...
Pirra eut comme un choc électrique, c'était comme si Zeus avait envoyé sur elle son plus puissant éclair
-Je..je n'ai pas de frère, on m'a abandonné
-Ton père et ta mère t'ont donné à un pauvre marchand qui partait vers Thèbes (ville grecque) car l'armée perse voulait toutes les petites filles qui venaient de naître, pour en faire sûrement des prostituées.
Elle resta sous le choc de cette révélation quelques minutes, avant que l'homme la prenne dans ses bras
-comment le sais-tu? dit-elle plus sérieusement
-j'avais cinq ans quand je t'ai vu partir, et quand je t'ai revu sur la plage, j'ai su que c'était toi, tu n'as pas vraiment changé...
-et que fais-tu ici?
-je suis garde depuis maintenant une dizaine d'années, dit-il avec un large sourire, je mange et je suis logé, c'est tout ce qu'il compte.
Elle resta muette et regarda son visage une demi-seconde, son frère, son propre frère qui lui pensait inexistant lui faisait face, elle n'y croyait toujours pas.
-Bon, passons aux choses plus sérieuses, dit-il. Demain, au lever du soleil, tu finiras esclave ou morte, je dois à tout prix te faire sortir de là.
-Tu sais bien que ce n'est pas possible... 
-Bien sûr que si, tous les soirs, les gardes de cette prison sont soit à l'auberge, soit dans les maisons closes, je te ferais sortir à minuit...
-Comment?
-J'ai les clés de tous les cachots et une petite barque, nous prendrons la mer et nous irons chez un ami d'Athènes, il nous hébergera.
-C'est de la folie...
-Reste confiante, lui dit-il en lui caressant la joue
Pirra rougie immédiatement sous le contact de ses doigts
-je dois y aller, dors un peu, la route sera longue...
Il repartit et ferma la porte doucement, Pirra ne savait plus vraiment ou elle en était...

IV/Toute histoire a une fin:

Quatre heures plus tard, à minuit.


Pirra s'était assoupie un peu sur la paille humide lorsqu'elle entendit une voix lui murmurer à l'oreille.
-Pirra, Pirra, réveille toi, c'est l'heure...
Elle se leva et suivit son frère. Ils marchèrent un quart d'heure vers le vieux ports, puis trouvèrent la vieille barque
-Allez monte, dit-il
-Non attend, je dois savoir une chose
-Savoir quoi?
-je ne connais toujours pas ton nom
-Tibère, dit-il avec une mine fière.


Pirra et Tibère ramèrent pendant à peu près deux heures, lorsque du vent se fit ressentir.
-Tu as vu ces nuages ?, dit Pirra
-Oui, c'est peut-être une bénédiction, dit Tibère ironiquement
Pirra ne rigolait pas, elle. Elle pensait plutôt à ce qu'il pourrait arriver si le ciel ne se calmait pas.
-Nous sommes bientôt arrivés? dit-elle 
-Dans 16 heures, tu as encore le temps, dit-il en lui ébouriffant les cheveux.
Tout deux donnèrent leur force à la rame pendant un certain temps sur cette vaste mer, lorsque des nuages sombres s'abattirent sur eux
-Il pleut! disa-t-elle!
-Ce n'est que de la pl...   
il n'avait pas fini sa phrase qu'un tremblement le fit taire.
-Un syphon! cria-t'il, saute!
Tibère sauta dans l'eau en tendant le bras à Pirra, mais celle-ci ne réagit pas, elle était sans réactions.
-Saute! hurla à nouveau Tibère
Elle ne répondit pas et regarda ce spectacle magique, ce tourbillon merveilleux à la couleur bleue argentée
Elle tenta ensuite de sauter, mais c'était déjà trop tard. Avant qu'elle ne fut entièrement engloutie par la création de Poséidon, elle cria:
-Je t'aime, mon frère!

V/Un nouveau départ:

Pirra sentit de petites vagues sur le bout de ses jambes, elle sentit aussi le sol dur sur lequel elle était allongée, ou était-elle?
Elle se mit debout malgré son corps recouvert de bleus et regarda, elle voyait des bâtiments.
Elle s'avança de trois pas, les dieux lui avaient donné une seconde chance et elle n'allait pas la gâcher.
Marchant vers ce qu'on aurait dit une route, elle vit un panneau ou était soigneusement écrit un texte:



Dernière édition par Miiawww le Dim 1 Juin - 18:36, édité 1 fois
avatar
Miiawww

Messages : 2
Date d'inscription : 26/05/2014
Age : 24
Localisation : Massalia

Mon personnage
Nom/Prénom:
Métier:

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Acceptée]Miiawww

Message  MiniLepers le Dim 1 Juin - 17:33

Salut à toi fière Immigrante !
Ta Candidature est très réussie ! Malgré quelques fautes par-ci par-là tu t'en sors très bien !
J'adore l'image à la fin =) et ton système de paragraphe (rp) ^^
Alors pour moi c'est oui Oui OUI et re-Oui !
Plus qu'à attendre une réponse du Gouverneur (qui rentre aujourd'hui) et tu intégreras Asturia haut la main ! 
Alors à bientôt sur Asturia et son forum ! 
Mini.



PS: J'aime bien faire une 'tite critique dans le RP Razz : 
"Elle n'eut même pas le temps de faire un pas qu'une main puissante lui attrapa le bras." et 
"L'homme tenait dans sa main droite son casque et dans la gauche son glaive." 

Il a trois mains ou je chipote ?  cheers

_________________
  
avatar
MiniLepers
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 19

Mon personnage
Nom/Prénom: Minos
Métier: Consul, Esclavagiste

https://www.youtube.com/MiniLepers

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Acceptée]Miiawww

Message  Miiawww le Dim 1 Juin - 18:54

J'avais pas fait gaffe au sens, c'est corrigé  Wink.
avatar
Miiawww

Messages : 2
Date d'inscription : 26/05/2014
Age : 24
Localisation : Massalia

Mon personnage
Nom/Prénom:
Métier:

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Acceptée]Miiawww

Message  MiniLepers le Dim 1 Juin - 19:52

Very Happy
avatar
MiniLepers
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 19

Mon personnage
Nom/Prénom: Minos
Métier: Consul, Esclavagiste

https://www.youtube.com/MiniLepers

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Acceptée]Miiawww

Message  Averilldu59 le Lun 2 Juin - 7:22

Merci pour ta candidature et bienvenue sur Asturia ! Candidature Acceptée !

Je n'ai rien de plus à ajouter par rapport à ce que mini a dit, il a tout dit Smile
Encore bienvenue !
avatar
Averilldu59
Fondateur

Messages : 399
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 27

Mon personnage
Nom/Prénom: Averill Kostas
Métier: Roi, Viticulteur

http://asturia.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Acceptée]Miiawww

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum